Voir vert - Hiver 2014

Voir vert est la seule publication entièrement dédiée à la construction durable au Québec. Et c'est aussi le véhicule publicitaire privilégié pour les entreprises et les organismes qui désirent promouvoir leurs produits ou systèmes écologiques, leurs services environnementaux ou leur engagement envers le développement durable. Tant auprès des professionnels et des entrepreneurs du milieu de la construction que des différents acteurs de l'industrie immobilière et des donneurs d'ouvrage publics.

 

Repousser les limites

Le bâtiment durable a fait peu à peu son nid au Québec à partir du tournant du siècle. Somme toute lentement, au cours des premières années, puis à une cadence qui n’a cessé de s’accélérer depuis. En témoigne la progression constante du nombre de projets certifiés LEED en sol québécois. L’an dernier seulement, pas moins de 121 immeubles et aménagements ont obtenu une certification, la deuxième meilleure performance à ce chapitre au Canada. C’est dire.

On ne peut évidemment que se réjouir de cette multiplication de bâtiments verts. D’autant plus qu’elle va bien au-delà des seuls projets LEED, car plusieurs réalisations sont désormais également réputées écologiques bien qu’elles ne soient pas certifiées ou qu’elles ne briguent pas la certification. Comme le pavillon Gene-H.-Kruger de l’Université Laval, à Québec, ou le Mountain Equipment Coop, à Montréal, pour ne citer que ces exemples.

Mais au-delà du nombre, c’est la contribution du mouvement vert à l’avancement du bâtiment au Québec qu’il faut retenir. Car il enjoint aux différents acteurs du milieu de rivaliser d’ingéniosité pour réduire sans cesse l’impact environnemental de leurs projets, ainsi que pour livrer des bâtiments toujours plus sains et confortables pour leurs occupants.

Et ils sont appelés à repousser encore davantage les limites du bâtiment durable. Plus particulièrement avec l’avènement prochain de LEED v4 au Canada, cette nouvelle génération du système d’évaluation LEED accordant une plus grande importance à l’efficacité énergétique, à la réduction des gaz à effet de serre, à la performance des bâtiments et à l’évaluation des matériaux sur la base de leur cycle de vie. Sans compter l’introduction des déclarations environnementales de produits.

À cela s’ajoute la venue attendue du Living Building Challenge, certification développée par Cascadia Region Green Building Council sur la côte du Pacifique. Définissant la mesure de durabilité la plus avancée dans le milieu bâti, ce système place très haut la barre puisqu’il ne compte que des prérequis et qu’un projet doit nécessairement satisfaire toutes ses exigences pour être certifié.

Aussi, il faut saluer les efforts déployés par Le Collaboratif Living Building Challenge : Montréal pour faciliter la réalisation d’un tel projet au Québec. Tout comme Espace pour la vie, qui a établi que la certification Living Building Challenge devra notamment servir d’inspiration aux concepteurs de ses trois grands projets écologiques : la métamorphose de l’Insectarium, le renouvellement du Biodôme et la construction d’un pavillon de verre au Jardin botanique.

Notre cadre bâti a commencé à se transformer et, là, nous arrivons à l’évidence à un nouveau tournant. À l’industrie de pousser encore plus avant son écologisation.

Anik Girard
Directrice générale et éditrice

Sommaire

BILLET
Repousser les limites

ÉCHOS
Ici et là dans l’industrie

ÉCOLOGIQUE
Des solutions environnementales

BIOPHILIE 101
Une approche qui change la façon de concevoir des bâtiments

DESIGN DURABLE
Le pavillon des sciences Anne-Marie Edward du Collège John Abbott

ÉDUCATION ÉCOLOGIQUE
Une école primaire de Seattle certifiée Living Building Challenge 2.0

SANS COMPLEXE
L’écologisation continue de Place Ville Marie

ENTREVUE
Rencontre avec l’ingénieur Martin Roy

FERME EN VILLE
Le concept exploratoire du Harvest Green Project 1

ACOUSTIQUE ÉCOLOGIQUE
Un panneau d’insonorisation constitué de fibres de bois 100 % recyclées

EN LIGNE
À consulter sur voirvert.ca

ÉVÉNEMENTS
À l’agenda et rendez-vous à l’exposition Le Montréal du Futur

Édition : Hiver 2014
Directrice générale et éditrice : Anik Girard
Rédacteur en chef délégué : Rénald Fortier
Collaborateurs : Marie-Ève Sirois, Sandra Soucy
Correctrice : Monique Lalonde
Conception graphique et responsable de la production : René-Claude Senécal
Photo couverture : Marc Cramer

Abonnement

Pour s’abonner : 514 856-6600 ou 1 866 669-7326 ou Constructo.ca