Voir vert - Automne 2015

Voir vert est la seule publication entièrement dédiée à la construction durable au Québec. Et c'est aussi le véhicule publicitaire privilégié pour les entreprises et les organismes qui désirent promouvoir leurs produits ou systèmes écologiques, leurs services environnementaux ou leur engagement envers le développement durable. Tant auprès des professionnels et des entrepreneurs du milieu de la construction que des différents acteurs de l'industrie immobilière et des donneurs d'ouvrage publics.

 

À propos des certifications

Plusieurs ne jurent que par elles, certains jurent à cause d’elles. Mais peu importe de quel côté de la clôture on voit les choses, force est de reconnaître que les certifications environnementales ont largement contribué à changer la façon de concevoir, de construire et d’exploiter des bâtiments au fil des dernières années. Ici comme ailleurs en Amérique du Nord.

Je parle évidemment de LEED, qui est rapidement devenu la figure emblématique de la construction durable au pays à partir du tournant du siècle. Tout comme du programme BOMA BESt – à l’origine Go Green (Visez vert au Québec), qui s’est vite imposé peu après comme la référence sur le plan de la gestion environnementale des immeubles dans le secteur institutionnel, commercial et industriel.

Des chiffres ? Selon une compilation effectuée récemment par la firme montréalaise Alto2, plus de 4 100 bâtiments ont été frappés du sceau BOMA BESt et au-delà de 2 300 projets ont été certifiés LEED au Canada depuis 2005. C’est sans compter les projets enregistrés en vue de l’obtention de cette dernière certification, ni même ceux qui s’en sont tout simplement inspirés.

Au Québec seulement, ce sont plus de 500 bâtiments qui ont reçu un certificat BOMA BESt délivré par BOMA Québec, alors que près de 400 projets ont obtenu une certification LEED du U.S. Green Building Council, dans les premiers temps surtout, ou du Conseil du bâtiment durable du Canada.

Et ce n’est pas le fruit du hasard si ces certifications n’ont cessé de gagner des adeptes et d’alimenter le courant de notre environnement bâti. C’est que non seulement permettent- elles de mesurer la performance environnementale d’un bâtiment, mais aussi de guider les différents acteurs engagés dans la conception, la construction ou l’exploitation d’un immeuble.

Aucun système n’est parfait et nul ne le sera jamais, pas plus LEED que BOMA BESt ou que les autres labels qui s’invitent maintenant sur le marché québécois. Il s’en trouvera toujours pour dire, avec raison d’ailleurs, que telle ou telle certification est trop rigide sous certains aspects ou trop laxiste face à d’autres. Ou pire encore, qu’elle n’est utilisée ultimement qu’à des fins marketing, ce qui est malheureusement vrai parfois.

Un bâtiment peut évidemment être vert, très foncé même, sans arborer aucune certification ; les cas d’espèce ne manquent d’ailleurs pas au Québec. Il n’empêche, à mes yeux, que mieux vaut en faire attester la valeur environnementale par une tierce partie. Et du coup, contribuer à la fois à contrer le greenwashing et à reconnaître les efforts déployés par des professionnels, des constructeurs et des propriétaires immobiliers pour verdir notre environnement bâti.

Anik Girard
Directrice générale et éditrice

Sommaire

BILLET
À propos des certifications

ÉCHOS
Ici et là dans l’industrie

VISION DURABLE
Le projet d’écoquartier sans nul autre pareil du Technopôle Angus

AVANCÉE VERTICALE
La plus haute tour en bois massif en Amérique du Nord

RÉCUPÉRATION I RECYCLAGE
Faire échec à l’élimination I Ouvrir les marchés I Optimiser le triage
Répondre aux exigences LEED I Savoir récupérer

VERRE SUR VERT
Une vitrine sur les solutions intégrant du verre recyclé

AQUILOMORPHISME
Une idéation étudiante inspirée par le vent

INNOVATION
Un système de recyclage des eaux grises adapté au bâtiment ICI

ÉVÉNEMENTS
Des rendez-vous à l’agenda

Édition : Automne 2015
Directrice générale et éditrice : Anik Girard
Rédacteur en chef délégué : Rénald Fortier
Collaborateurs : Marie-Noëlle Deblois, Marie Gagnon, Benoit Poirier
Correctrice : Marie Gagnon, Monique Lalonde, Delphine Vincent
Conception graphique et responsable de la production : René-Claude Senécal
Photographe : Stéphane Groleau
Ilustration : Sylvie Lafrance

Abonnement

Pour s’abonner : 514 856-6600 ou 1 866 669-7326 ou Constructo.ca