Voir vert - Automne 2014

Voir vert est la seule publication entièrement dédiée à la construction durable au Québec. Et c'est aussi le véhicule publicitaire privilégié pour les entreprises et les organismes qui désirent promouvoir leurs produits ou systèmes écologiques, leurs services environnementaux ou leur engagement envers le développement durable. Tant auprès des professionnels et des entrepreneurs du milieu de la construction que des différents acteurs de l'industrie immobilière et des donneurs d'ouvrage publics.

 

Évolution tranquille

La montée de LEED a fait grand bruit au Québec ces dernières années, cette certification devenant le fer de lance de la construction de bâtiments toujours plus durables. Bien qu’il n’ait pas autant défrayé la chronique, le programme BOMA BESt est loin d’être demeuré en reste du côté de la gestion environnementale des immeubles.

Loin de moi l’idée de mettre en apposition ces deux certifications, d’autant plus qu’à mes yeux l’une n’exclut pas l’autre. D’ailleurs, si je me reporte à des études de cas que nous avons produites, les propriétaires et gestionnaires qui s’engagent dans une démarche de certification LEED pour les bâtiments existants visent également à obtenir un certificat BOMA BESt. Parfois c’est l’inverse.

C’est simplement que force est de constater que si BOMA BESt, et à l’origine Visez vert, est vite devenu une référence dans le milieu de l’immobilier commercial, ce programme s’est quelque peu déployé dans l’ombre aux yeux de la grande industrie du bâtiment. Une évolution tranquille, quoi, mais qui contribue à une écologisation soutenue de l’exploitation du parc existant.

Évidemment, on ne peut que se réjouir de cette grande avancée sur le plan de l’exploitation des immeubles commerciaux et institutionnels existants. Et de la transformation qui continue de s’opérer avec toujours plus d’impact à mesure que BOMA BESt gagne des adeptes et que sont relevées ses exigences.

Le bâti existant pèse lourd dans notre bilan environnemental, très lourd même. Il suffit seulement de penser à la multitude d’édifices commerciaux et institutionnels qui, accusant le poids des années, sont devenus de véritables monstres énergivores et d’importants générateurs de gaz à effet de serre. Sans parler de tous ces bâtiments, tant vieux que plus récents, grands consommateurs d’eau potable et générateurs de matières résiduelles. Et dans lesquels le confort et la santé des occupants ne sont aucunement considérés.

Il est vrai que ce ne sont pas tous les bâtiments existants qui peuvent virer complètement au vert du jour au lendemain, cela ne tenant tout simplement pas la route sur le plan économique. Mais il est certes possible pour leurs propriétaires ou gestionnaires de les écologiser à petits pas, à leur rythme. Aucun gain d’efficacité n’est négligeable, surtout s’il en appelle un autre.

Anik Girard
Directrice générale et éditrice

Sommaire

BILLET
Évolution tranquille

ÉCHOS
Ici et là dans l’industrie

ÉCOFICHES 2.0
Évolution des ÉcoFiches de voirvert.ca

OBJECTIF PASSIVHAUS
Le standard Passivhaus fait son nid

CONCEPT PLATINE
L’édifice de STGM architectes à Québec

DOSSIER BOMA BESt
Mobilisation durable
Transformation évolutive
Santé !
Gestion écoresponsable
Pratiques écologiques

ENTRETIEN
Rencontre avec l’architecte Normand Hudon

AVANT-GARDE
Agriculture modulaire

INNOVATION
Éclairage hybride

EN LIGNE
À consulter sur voirvert.ca

ÉVÉNEMENTS
Rendez-vous à la journée LEED v4 et aux expositions Contech de Québec et Montréal

Édition : Automne 2014
Directrice générale et éditrice : Anik Girard
Rédacteur en chef délégué : Rénald Fortier
Collaborateurs : Benoit Poirier, Marie-Ève Sirois
Correctrice : Monique Lalonde
Conception graphique et responsable de la production : René-Claude Senécal
Photographes : Denis Bernier, Stéphane Groleau, Louise Leblanc, Marc Robitaille

Abonnement

Pour s’abonner : 514 856-6600 ou 1 866 669-7326 ou Constructo.ca