Les Leaders de la construction au Québec 2011

Outre le palmarès des plus importants entrepreneurs québécois que dresse Constructo depuis plus de 25 ans, cette publication donne la recette du succès de ceux qui savent s'illustrer avec brio année après année. Elle démontre aussi comment les constructeurs peuvent réussir à tirer leur épingle du jeu dans une industrie où la concurrence se fait sans cesse plus vive.

 

Soixante-dix

Fortement secouée depuis deux ans déjà par des allégations de collusion, de corruption et de fraude, l’industrie québécoise de la construction reste plus que jamais plongée dans la tourmente. Et elle ne semble pas à la veille d’en sortir, d’autant plus que les travaux de la commission Charbonneau continueront d’alimenter la chronique dans les mois à venir.
Le milieu de la construction étant à l’évidence vulnérable à la malversation, toute démarche visant à faire échec à ceux qui oeuvrent en marge des lois et règlements en vigueur ne peut évidemment qu’être applaudie. Qu’il s’agisse de tenir une commission d’enquête publique, de mener des enquêtes policières ou de moderniser le cadre qui régit le fonctionnement de l’industrie.
Hélas, chaque fois qu’elle défraie la manchette par les temps qui courent, c’est-à-dire au quotidien, l’image du secteur de la construction au Québec ne s’en trouve qu’un peu plus écorchée. Si je dis hélas, c’est que les agissements de certains individus ou de certaines organisations viennent porter ombrage sur les accomplissements de l’industrie au fil des dernières années.
Des accomplissements sur le plan de la réalisation de projets toujours plus complexes, bien sûr, mais aussi sur celui de l’avancement de l’industrie elle-même. Je pense par exemple, à la mise sur pied d’un régime de formation sans nul autre pareil au Québec qui fait en sorte que le secteur de la construction bénéficie désormais d’une maind’oeuvre des plus compétentes.
Je pense aussi, pour ne citer que cet autre exemple, à la paix industrielle durable qui s’est installée sur les chantiers depuis plusieurs années déjà. Si l’on fait abstraction du fait que les chantiers ont été perturbés dans la foulée de l’étude du projet de loi 33 visant à éliminer le placement syndical, force est d’admettre que l’industrie a parcouru beaucoup de chemin en matière de relations du travail depuis les années 70.
Soixante-dix. C’est par ailleurs le nombre d’entrepreneurs qui figurent à notre palmarès 2011 des leaders de la construction au Québec. Je le souligne parce qu’en ces temps troubles, ils ont été moins nombreux que par le passé à répondre à notre formulaire d’enquête. Plusieurs, on ne peut que le constater, se sont montrés plus frileux cette année et ont préféré demeurer dans l’ombre. C’était leur droit le plus strict et je ne peux que respecter leur décision.
N’empêche que je tiens à saluer les 70 entrepreneurs qui, malgré ces temps troubles, n’ont pas eu peur de s’afficher dans notre classement visant à mettre en évidence les mérites de ceux qui savent se démarquer année après année. Et qui en font des leaders de l’industrie.
Bonne lecture !

Anik Girard
Directrice générale et éditrice

SOMMAIRE

BILLET
Soixante-dix

LES CHAMPIONS DE LACROISSANCE
Les entreprises qui ont affiché les plus importantes progressions l’an dernier.

SAVOIR S’ADAPTER
Les leaders savent semettre au diapason du développement durable.

VIRER AU VERT
Espace Construction a résolument pris le virage vert.

MISER SUR LA FORMATION
Britton mise sur le perfectionnement des compétences de ses travailleurs.

LE PALMARÈSDES LEADERS
Le classement des plus importantes entreprises de construction au Québec.

LE TOP 100 DES HEURES TRAVAILLÉES
Les 100 employeurs de l’industrie ayant rapporté le plus d’heures travaillées en 2010.

DIVERSIFIER SES SERVICES
Construction Leclerc & Pelletier s’appuie sur la diversification de ses services.

ÉVOLUER POURDURER
Couverture Montréal Nord a su évoluer avec sonmarché au fil des ans.

MAINTENIR LE RYTHME
Revêtement RHR vise àmaintenir son rythme de croissance.

PASSER À L’OUEST
Finar investit lemarché de l’Ouest canadien.

Édition : Automne 2011
Directrice générale et éditrice : Anik Girard
Rédacteur en chef délégué : Rénald Fortier
Collaborateurs : Michel De Smet, Marie Gagnon
Correctrice : Monique Lalonde
Photographe : Denis Bernier
Conception graphique et responsable de la production : René-Claude Senécal

Abonnement

Pour s’abonner : 514 856-6600 ou 1 866 669-7326 ou Constructo.ca