Les Leaders de la construction au Québec 2009

Outre le palmarès des plus importants entrepreneurs québécois que dresse Constructo depuis plus de 25 ans, cette publication donne la recette du succès de ceux qui savent s'illustrer avec brio année après année. Elle démontre aussi comment les constructeurs peuvent réussir à tirer leur épingle du jeu dans une industrie où la concurrence se fait sans cesse plus vive.

 

Sur fond de crise

Corruption, collusion, malversation… L’image de l’industrie québécoise en prend pour son rhume par les temps qui courent, c’est le moins que l’on puisse dire. Chaque jour, ou presque, amène son lot d’allégations qui l’écorchent un peu plus au passage. Et qui nourrissent les clameurs en faveur de l’institution d’une enquête publique.
Il ne faut pas se cacher la tête dans le sable. L’industrie de la construction compte plus de deux dizaines de milliers d’entreprises et toutes n’ont certainement pas des pratiques d’affaires exemplaires. Ni une étique irréprochable.
Plusieurs révélations mettant en cause des entrepreneurs en construction et le monde municipal, surtout à Montréal, ont été étalées sur la place publique ces dernières semaines. Le gouvernement du Québec a décidé, du moins c’était toujours le cas au moment d’écrire ces lignes, de laisser les enquêtes policières suivre leur cours plutôt que de mettre sur pied une commission d’enquête. C’est son choix. Alors attendons la suite des choses pour y voir plus clair.
Mais il reste que si les allégations qui font la manchette ne concernent que certains entrepreneurs, c’est toute l’industrie qui se trouve hélas éclaboussée. Une poignée d’entreprises est soupçonnée d’agir illégalement ou de façon immorale et hop, toutes les autres sont discréditées par association ! Et c’est là que le bât blesse pour tous les constructeurs qui exercent leurs activités honnêtement.
Vrai qu’il est facile de casser du sucre sur le dos de la construction, une industrie qui n’a pas nécessairement un historique exemplaire sur le plan comportemental. Mais de là à ce que toute l’industrie québécoise de la construction soit corrompue jusqu’à la moelle, comme plusieurs semblent prendre plaisir à le laisser entendre, il y a une marge. Il faut faire la part des choses et éviter de généraliser.
C’est dommage parce que l’industrie n’a pas ménagé les efforts, ces dernières années, pour se moderniser et redorer son blason. Comme en témoignent les conventions de travail négociées qui ont pris le pas sur les décrets gouvernementaux et la paix industrielle qui perdure sur les chantiers. On est loin du saccage de la baie James.
Je ne dis pas que tout est parfait dans la construction ni que tous ses membres sont au-dessus de tout soupçon ; il ne faudrait tout de même pas sombrer dans la naïveté. Mais je dis que l’ensemble de l’industrie n’a pas à être traînée dans la boue et à faire l’objet de jugements gratuits. Car pour l’heure, et jusqu’à preuve du contraire, c’est une minorité d’entrepreneurs qui sont sur la sellette. 

Anik Girard
Directrice générale et éditrice

SOMMAIRE

BILLET
Sur fond de crise

LES CHAMPIONS DE LA CROISSANCE
Les entreprises qui ont affiché les plus importantes progressions l’an dernier.

DIVERSIFIER SON ESSOR
Hamel Construction a fondé sa croissance, ces dernières années, en s’activant sur trois fronts. Et avec succès.

SATISFAIRE LE CLIENT
C’est en cherchant constamment à satisfaire ses clients que Régulvar a réussi à se tailler une place dans la cour des grands.

BÂTIR EN RÉSEAU
Groupe Aecon réussit à performer année après année en misant sur la force de son réseau.

CHANGER DE CAP
Pour durer en affaires, il faut savoir s’adapter à l’évolution de son marché. L’exemple de Norgéreq.

LE PALMARÈS DES LEADERS
Le classement des plus importantes entreprises de construction au Québec.

LE TOP 100 DES HEURES TRAVAILLÉES
Les 100 employeurs de l’industrie ayant rapporté le plus d’heures travaillées en 2008.

MOBILISER UNE ÉQUIPE
Pour favoriser l’efficacité et la productivité au travail, encore faut-il savoir mobiliser ses troupes.

ASSURER UNE GESTION PRODUCTIVE
Gérer une entreprise n’est pas une mince tâche. Des conseils pour éviter les pertes de productivité.

SAVOIR NÉGOCIER
Coup d’œil sur des stratégies de négociation permettant de conclure des ententes gagnant-gagnant.

Édition : Octobre 2009
Directrice générale et éditrice : Anik Girard
Rédacteur en chef délégué : Rénald Fortier
Collaborateurs : Louis Baribeau, Marie Gagnon, Nathalie Vallerand
Correctrice : Monique Lalonde
Photographes : Denis Bernier, Marc Robitaille
Conception graphique et responsable de la production : René-Claude Senécal

Abonnement

Pour s’abonner : 514 856-6600 ou 1 866 669-7326 ou Constructo.ca