Infrastructures et grands travaux 2017

Supplément thématique annuel du journal Constructo dédié aux meilleures technologies et façons de faire dans le domaine des ouvrages routiers, ainsi que dans ceux de l’énergie et des travaux publics.

 

L’affaire de chacun

Certes, le secteur génie civil et voirie ne se porte pas si mal. Particulièrement deux de ses sous-secteurs actuellement très actifs, soit celui des routes et des infrastructures et celui des postes et des lignes de transport d’électricité.

Dans son bilan et ses perspectives annuels, la Commission de la construction du Québec indiquait, en janvier dernier, qu’il en allait tout autrement dans les autres sous-secteurs de génie-voirie. Tout comme pour le reste de l’industrie de la construction, qui enregistre une incessante baisse d’activité depuis 2012.

Dans ce contexte, on ne peut que saluer les récents budgets fédéral et provincial, bien que les investissements annoncés en infrastructures ne soient pas suffisants, estiment l’ACRGTQ et l’ACQ, pour stimuler l’industrie à plus long terme. Pour l’heure, entrepreneurs, fournisseurs et travailleurs ne sont pas près de chômer. Des chantiers comme ceux des ponts Champlain et Dubuc, de l’échangeur Turcot, de la ligne Chamouchouane–Bout-de-l’Île, de la voie de contournement de Rouyn-Noranda, de l’extension de réseaux gaziers ainsi que de grands projets routiers à Québec fourmillent d’activité ou s’animeront bientôt. La liste est copieuse.

Ajoutons à cela la création de la Banque d’infrastructure du Canada (BIC). Celle-ci, rappelons-le, est dotée d’un fonds de 35 milliards sur 11 ans, dont plus de 20 milliards consacrés aux ouvrages liés au transport collectif.

Mais, quelle que soit la donne, assurer un avenir florissant au secteur génie civil et voirie commande à chacun de ses artisans de continuer sans relâche à innover et à améliorer ses façons de faire. Et d’avoir les instances gouvernementales à l’oeil afin qu’elles maintiennent un niveau d’investissement permettant à la fois d’améliorer les infrastructures et de les entretenir.

Anik Girard
Directrice générale et éditrice

Sommaire

Géométrie revue et améliorée pour l’autoroute 25

Une expérience à couper le souffle au Géoparc de Percé

Biorétention à échelle humaine aux Bassins du Nouveau Havre

Innovation en vitrine dans les infrastructures publiques

Des passerelles pour franchir de vastes rivières

L’aluminium veut faire le pont au Québec

La chaussée dans tous ses états

Le pont Gouin : un lien multimodal sur la rivière Richelieu

Une estacade en sapin pour contrer les inondations

Inspection des égouts au laser : une innovation québécoise

Édition : Juin 2017
Directrice générale et éditrice : Anik Girard
Directeur de l’information : Michel Bouchard
Coordonnateur éditorial : Benoit Poirier
Journalistes : Marie Gagnon, Léa Méthé Myrand, Benoit Poirier
Recherchistes :Virginie Chalifoux, Anthony St-Pierre, Abdelkader Rahli
Correctrice : Monique Lalonde
Photographe : René-Claude Senécal
Conception graphique et responsable de la production : René-Claude Senécal

Infrastructures et grands travaux 2017 en ligne

Consultez les articles et la version électronique du supplément sur le Portail Constructo


Abonnement

Pour s’abonner : 514 856-6600 ou 1 866 669-7326 ou Constructo.ca