Infrastructures et grands travaux 2012

Supplément thématique annuel du journal Constructo dédié aux meilleures technologies et façons de faire dans le domaine des ouvrages routiers, ainsi que dans ceux de l’énergie et des travaux publics.

 

Sortir des sentiers battus

Pour laisser son empreinte sur des réalisations hors de l’ordinaire, dans la construction comme dans les autres sphères de l’activité économique, il faut nécessairement sortir des sentiers battus et de sa zone de confort. Innover, quoi !

Et le secteur du génie civil et de la voirie n’y échappe pas, loin de là. Même que ses acteurs sont de plus en plus souvent appelés à faire les choses autrement sur les plans technique, technologique, logistique ou environnementaux. Ceci alors que les donneurs d’ouvrage tendent de plus en plus à appliquer les solutions les plus performantes lors de la réalisation de leurs projets. Parfois par choix, parfois par obligation.

Un exemple ? Les entreprises oeuvrant à la réalisation de nouveaux aménagements hydroélectriques doivent de plus en plus souvent s’adapter à de nouvelles façons de faire. C’est que les projets les moins complexes à réaliser pour Hydro-Québec étant maintenant derrière, Hydro-Québec devra relever de nombreux défis pour construire ses nouveaux équipements.

Ainsi, des approches techniques qui n’étaient pas envisagées il n’y a pas si longtemps encore se révèlent désormais comme des solutions à considérer. Qu’il s’agisse de coupures étanches en béton plastique, d’aménagement de seuils en rivière à plein débit, de préfabrication et de mécanisation accrues des activités en chantier, etc.

Comme dans le cas de la société d’État avec le projet de la Romaine, par exemple, de plus en plus de projets sont en voie de réalisation ou se dessinent au nord du 49e parallèle, là où l’éloignement et les conditions locales particulières appellent des manières de faire toutes aussi particulières.

Et cette nécessité de sortir des avenues balisées s’applique également dans le sud de la province, où les interventions massives de Transports Québec pour remettre en état le réseau routier s’accompagnent de grands défis à relever, là aussi tant sur les plans technique, technologique et logistique qu’environnemental. Même constat du côté de l’infrastructure municipale, où de nouveaux procédés de réhabilitation sont de plus en plus mis à profit.

À l’évidence, les astres demeurent bien alignés sur le plan du développement des affaires pour les constructeurs de routes et grands travaux. Il reste cependant que ces acteurs de l’industrie de la construction doivent plus que jamais continuer d’aiguiser leur capacité d’innover, notamment en voyant au développement en continu des compétences de leur main-d’oeuvre pour ne citer que cet exemple.

Anik Girard
Directrice générale et éditrice

SOMMAIRE

Billet

Le secteur génie-voirie survolté jusqu’en 2015

L’A30 : un mégachantier aux multiples défis

Turcot : les candidats qualifiés bientôt connus

Allier originalité, économie et esthétique

Un pont piétonnier unique en son genre

Le plus long pont à béquilles au Québec

Turbiner aux défis et à l’innovation

Un banc d’essai grandeur nature

Réhabiliter de vieilles centrales avec brio

Les enjeux du secteur génie et voirie

Infrastructures : repérer avant de creuser

Des as de la construction durable

Une plaque vibrante qui se déplace sans effort

Édition : Juin 2012
Directrice générale et éditrice : Anik Girard
Rédaction : Marc Beauchamp, Michel De Smet, Rénald Fortier, Marie Gagnon, Jean Garon, Benoit Poirier
Correctrice : Monique Lalonde
Conception graphique et responsable de la production : René-Claude Senécal
Photo de la couverture : : CIMA+

Abonnement

Pour s’abonner : 514 856-6600 ou 1 866 669-7326 ou Constructo.ca