Infrastructures et grands travaux 2011

Supplément thématique annuel du journal Constructo dédié aux meilleures technologies et façons de faire dans le domaine des ouvrages routiers, ainsi que dans ceux de l’énergie et des travaux publics.

 

Question de sécurité

Vêtements et équipement améliorés pour rendre les signaleurs routiers plus visibles, amendes doublées pour les conducteurs interceptés pour excès de vitesse dans les zones de travaux, surveillance policière accrue à proximité des chantiers tout au long de l’été, sensibilisation des usagers de la route…
On ne peut que saluer les mesures s’inscrivant dans le plan d’action en matière de sécurité dans les zones de chantiers qu’a dévoilé récemment le ministre des Transports, Sam Hamad. D’autant plus quand on sait que quelque 56 600 travailleurs s’activeront sur plus de 1 645 chantiers routiers cette année au Québec. D’où l’importance de veiller à les protéger, tout comme les usagers de la route.
Ces travailleurs oeuvrent dans un environnement où la dangerosité est élevée. Non seulement sont-ils exposés aux risques inhérents à leur métier ou occupation, mais aussi leur sécurité est-elle mise en danger par le comportement délinquant d’automobilistes et de conducteurs de poids lourds qui font fi de la présence des chantiers. Comme on le voit trop souvent.
Le plan d’action annoncé par le ministre Hamad contribuera assurément à faire obstacle au danger sur les sites de travaux routiers. Reste cependant que les entrepreneurs ont aussi un rôle important à jouer pour que leurs chantiers se déroulent sans accroc, car encore leur faut-il appliquer à la lettre les consignes et les normes de sécurité édictées par le ministère.
Pourtant, ils ont tout intérêt à le faire. À la fois pour prévenir les accidents sur leurs chantiers et, aussi, pour rendre ces derniers plus performants. Parce que des travailleurs qui se sentent en sécurité seront plus confiants, plus motivés et plus efficaces, ce qui se traduira en bout de ligne par des gains de productivité.
Évidemment, les travailleurs doivent eux aussi voir à respecter les consignes de sécurité qui leur sont imposées. Et, surtout, à éviter de se croire audessus de tout danger. Car les accidents, ça n’arrive pas qu’aux autres.
Bonne lecture !

Anik Girard
Directrice générale et éditrice

SOMMAIRE

Billet de l’éditrice

Valoriser le génie civil et la voirie

Vers 35,5 millions d’heures travaillées

Les poutres à caisson font leur chemin au Québec

CentraleHull-2 : réfection enmode accéléré

Savoir creuser en toute sécurité

Pipeline St-Laurent : les travaux démarrent

Mission accomplie pour Concession A25

Devenir un as du perfectionnement

Nouveauxparcs éoliens enchantier

Des champions de la construction durable

Promouvoir des pratiques de construction durables

Du nouveau dans le chemisage de conduites d’égout

Avancée parasismique enmatière de ponts

Une gestion sans faille de la SST

Intégration lumineuse enmilieu urbain

Édition : Juin 2011
Directrice générale et éditrice : Anik Girard
Rédaction : Michel De Smet, Rénald Fortier, Marie Gagnon
Correctrice : Monique Lalonde
Conception graphique et responsable de la production : René-Claude Senécal
Photographe : René-Claude Senécal

Abonnement

Pour s’abonner : 514 856-6600 ou 1 866 669-7326 ou Constructo.ca