Équipement de chantier 2017

Supplément thématique annuel du journal Constructo qui identifie les technologies susceptibles d’améliorer la bonne marche d’un chantier. Il établit également comment un constructeur peut bénéficier des meilleures solutions sur le marché pour gagner en productivité et en rentabilité tout en obtenant le meilleur rapport qualité/efficacité/prix.

 

Réfléchir en stratège

Lorsque l’on aborde le sujet de l’équipement de chantier, on s’attache souvent aux détails. La puissance d’un moteur, l’autonomie d’une batterie ou la capacité d’une grue, voilà une multitude de critères qui peuvent faire la différence et retiennent l’attention des entrepreneurs qui souhaitent faire des acquisitions.

Il est vrai que les caractéristiques techniques d’un outil ou d’un véhicule peuvent avoir de réels effets sur le déroulement d’un chantier. Cependant à trop se pencher sur les détails on risquerait de perdre de vue la stratégie globale. Or, tout entrepreneur désireux d’exploiter au mieux le potentiel de son équipement doit réfléchir à une approche complète.

Cette approche peut commencer par des choix stratégiques concernant la location et l’achat d’équipement. L’opération dans laquelle je vais me lancer nécessite-t-elle réellement l’achat d’un outil ? Ce dernier me sera-t-il vraiment utile à long terme ? Si une acquisition est bel et bien nécessaire, devrais-je me tourner vers du neuf ou de l’usagé ? Ces questions devraient s’imposer à tout entrepreneur avant de prendre une décision.

Une fois le matériel adéquat identifié, il convient ensuite d’en tirer le meilleur parti. Dans cette optique, une connaissance en profondeur de son fonctionnement s’avère indispensable, de la capacité de la batterie à l’intensité du courant nécessaire au démarrage. Armé de ces données, on pourra plus facilement utiliser le matériel dans des conditions optimales en tenant compte de facteurs extérieurs, comme par exemple la température ambiante. Plus difficile à observer, les paramètres cachés devront eux aussi être pris en compte.

Viennent ensuite deux points cruciaux : l’entretien et la formation. En ce qui concerne le premier, on ne le répétera jamais assez, mieux vaut prévenir que guérir. Surtout quand les outils sont coûteux et que leur réparation risque de se chiffrer en milliers de dollars. La formation s’avère elle aussi un excellent moyen de limiter les bris de matériel et les potentiels accidents. Des travailleurs bien formés et qui connaissent leurs machines seront naturellement amenés à les utiliser de manière plus intelligente et plus efficace.

Ainsi, les entrepreneurs ont tout intérêt à mettre sur pied une stratégie d’ensemble concernant leur équipement. Car sur un chantier comme en affaires, on gagne toujours à élargir son champ de vision.

Anik Girard
Directrice générale et éditrice

SOMMAIRE

LEG à la conquête de nouveaux marchés

Électro Saguenay a vu juste

Caméra-grue : des données venues d’en haut

Des fourgons pour tous

Camionnettes 2017 : un monde en ébullition

L’économie de partage s’invite au chantier

Une plateforme élévatrice à déploiement rapide

Faire du chemin avec un cric

Édition : Mai 2017
Directeur de l’information : Michel Bouchard
Coordonnateur éditorial : Camille Garnier
Journalistes : Éric Descarries, Marie Gagnon, Camille Garnier, Léa Méthé Myrand
Recherchistes : Virginie Chalifoux, Benoit Poirier, Anthony St-Pierre
Correctrice : Monique Lalonde
Conception graphique et responsable de la production : René-Claude Senécal
Photographe : Jérémie Perron

Équipement de chantier 2017 en ligne

Consultez les articles et la version électronique du supplément sur le Portail Constructo


Abonnement

Pour s’abonner : 514 856-6600 ou 1 866 669-7326 ou Constructo.ca